L’hostilité est surmontable. Pas l’indifférence.

Dans La Libre Belgique, je reviens sur les déclarations de Joachim Coens, président du CD&V. Ses propos témoignent de l’incapacité des dirigeants politiques de la capitale à faire exister Bruxelles aux yeux des deux autres régions.

Inacceptable

« Joachim Coens fait l’impasse sur Bruxelles, que je défends plus que tout. C’est inacceptable. Il est exclu que nous nous retrouvions dans une configuration où Bruxelles est cogérée par la Wallonie et par la Flandre ».

Placer Bruxelles suffisamment fort sur la carte politique belge

« Cette intervention du président du CD&V, désormais ex-informateur, traduit une carence de caractère dans le chef des leaders politiques bruxellois au pouvoir ». Pour mémoire, le Mouvement réformateur est dans l’opposition depuis plus de quinze ans en région bruxelloise.

« Ces leaders politiques ne sont clairement pas parvenus à placer Bruxelles de manière suffisamment forte sur la carte politique belge pour qu’elle puisse compter aux yeux des deux autres régions. C’est un échec; Aujourd’hui, je les entends protester mais qu’ils agissent pour Bruxelles ».

Pour lire l’article au complet, cliquez ICI.

Vous aimerez aussi