Pas de problème avec les mandataires ayant une double nationalité

Dans l’émission « À votre avis » du 22 janvier 2020, je revenais sur l’éviction d’Emir Kir du Parti socialiste et du communautarisme. Pour revoir l’émission complète: ICI.

Affaire Emir Kir: le PS aurait dû agir plus vite

Emir Kir est un multirécidiviste. Ce n’est pas la première fois qu’il agit de la sorte. Il refuse de reconnaitre le génocide arménien, a eu des contacts avec l’extrême droite par le passé. Le PS aurait pu agir plus vite. Si j’étais Président du PS, ce que je n’aspire pas à devenir, je n’aurais pas été d’accord de garder aussi longtemps un mandataire socialiste qui se dit aussi « erdoganiste ».

Le PS aurait pu peut-être agir un peu plus vite. Mais en attendant, il y a eu les élections où Emir Kir a ramassé 18.500 voix. Le PS a attendu de l’évincer après les élections.

Pas de problème avec les mandataires ayant une double nationalité

Enfin, concernant les mandats pour les personnes ayant une double nationalité, le MR n’a pas de problème. Une personne demandant la nationalité belge effectue un pas symbolique et concret vers la Belgique. Il faut respecter les origines des uns et des autres.

Il est important de s’assurer que les mandataires respectent un socle de valeur commun et ne s’en écartent pas. Autrement, ils tombent dans le communautarisme.

Vous aimerez aussi