fbpx

Coronavirus: le MR demande une urgence économique et sociale pour les communes

Les élus locaux libéraux de Bruxelles déposent une motion communale visant à soutenir les entrepreneurs et commerçants impacts par la crise du coronavirus.

Depuis plusieurs semaines, des communes bruxelloises s’activent. C’est le cas de la commune de Ganshoren qui, la première en Belgique, via l’impulsion de Stéphane Obeid, a décidé de débloquer une indemnité forfaitaire par jour d’activité forcée pour ses commerçants.

Aller plus loin dans les mesures

J’estime qu’il faut aller encore plus loin dans la démarche. Notre volonté est d’offrir des outils coordonnés visant à soutenir notre tissu économique. Investir dans la relance est une absolue nécessité. Par ailleurs, il faut éviter au maximum les disparités en termes de mesures entre, par exemple, un commerce ixellois et un commerce koekelbergeois

Des chèques « commerce local » pour augmenter la consommation

La motion déposée par nos élus locaux contient une série de mesures permettant de venir en aide aux entrepreneurs et petits commerces. On souhaite notamment affecter au minimum 10% du fonds de réserve ordinaire de la commune (qui représente, pour l’ensemble des communes bruxelloises, environ 200 millions d’euros) à une politique de relance économique.

Enfin, la motion vise à ne pas procéder à l’enrôlement des taxes affectant les acteurs économiques locaux pour l’année 2020. L’idée consistant à instaurer un système de chèques de “commerce local” est également inscrite dans le but de donner un coup de pouce à la reprise de la consommation.

 

Pour retrouver l’article complet de La Libre Belgique qui parle du sujet: CLIQUEZ ICI.

.

Vous aimerez aussi