L’idée est que vous lisiez tout, alors je vais faire bref :

1984

Année de ma naissance… et aussi du premier vol de la navette spatiale Discovery.

 

JEUNESSE

Mon papa était enseignant et ma maman garde-malade. On n’a jamais vécu dans le grand luxe mais je leur dois beaucoup de n’avoir jamais manqué de rien.

J’ai longtemps été un passionné de la Petite Reine et ai même eu la chance de courir dans le même peloton que Philippe Gilbert. Je partageais mon temps entre l’école et le vélo.

Je regardais les rétrospectives sur Eddy Merckx et m’imaginais déjà… Une fois arrivé à l’âge de 18 ans, j’ai dû faire un choix : ce fut celui des études.

JOB

Diplômé en traduction (EN-NL), j’enseigne quelques heures par semaine les langues modernes aux Facultés Universitaires de Saint-Louis. Enseigner a toujours été une source d’épanouissement pour moi. J’ai longtemps cru que je ne resterais pourtant pas longtemps professeur et bifurquerais rapidement vers d’autres cieux, mais toutes les autres sirènes professionnelles ne sont pas encore parvenues à me faire complètement quitter les bancs de l’école car j’ai la chance d’encore pouvoir donner quelques petites heures de cours. Pouvoir apporter ma pierre à la construction professionnelle d’un étudiant en constatant son amélioration mois après mois est une véritable satisfaction et j’entends toujours garder au moins un orteil dans le milieu de l’enseignement.

Le plus important : depuis les élections communales de 2012, j’ai la chance d’occuper le mandat de Président du CPAS de Watermael-Boitsfort. Probalement le plus beau poste qui soit en politique : C’est celui qui doit permettre le plus concrètement d’aider ceux qui sont dans une certaine détresse à retrouver un épanouissement certain, qu’il soit professionnel, financier, ou autres.

C’est celui qui assure le mieux, d’après moi, que la solidarité humaine qui fonde toute collectivité reste indissociable du respect de la dignité individuelle.

C’est le plus beau mandat politique je disais, mais paradoxalement celui où la politique doit se faire toute petite. On parle de personnes ici, pas de parti.

D’action, de responsabilisation mais pas de politisation.

Enfin, en tant que Président de CPAS j’aborde au jour le jour la pratique mais j’ai la chance de pouvoir également toucher à la théorie en tant que conseiller en Affaires sociales au Cabinet du Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères.

Cette fonction que je remplis à temps partiel me permet d’appréhender au mieux les affaires sociales dans leurs détails, à savoir  l’emploi, le chômage, les pensions, l’intégration sociale, les personnes handicapées… des dossiers passionnants grâce auxquels je peux apprécier de très près l’impact sur les personnes des décisions prises par le Gouvernement. J’ai énormément de chances de pouvoir exercer ce métier, dans ces compétences bien précises où la politique au sens noble du terme prend tout son sens.

 

PASSIONS

Mens sana in corpore sano… La lecture (romans franco-anglais, biographies, récits historiques, exposés politiques) est une de mes grandes passions mais ma plus grande frustration aussi. Le temps me manque trop souvent !

J’use et abuse d’un abonnement au cinéma… et enfin, cette passion qui me reste de ma jeunesse : le sport. Je ne peux hélas plus autant rouler à vélo qu’avant mais tente de chausser mes baskets le plus souvent possible quand même.