Le RER: deux bonnes nouvelles

Il est vrai que la finalisation du RER se faisait attendre pour de multiples raisons mais la principale était sans nulle doute d’ordre financier. Pour faire bref, les moyens manquaient et, du coup, les travaux piétinaient.

Avec le calme qui le caractérise mais aussi et surtout une détermination certaine, le Ministre de la Mobilité, François Bellot, a pu obtenir la somme qui manquait (à savoir 1 milliard €) pour achever les travaux, dans le cadre d’un ambitieux plan d’investissement pour améliorer la mobilité ferroviaire.

Concrètement, lorsque vous venez de l’ULB vous aurez sûrement constaté, peu après l’hyppodrome, un chantier depuis de nombreuses années. Il s’agit de la Gare de Boitsfort.

L’ancienne gare avait été démolie pour faire place à la gare souterraine actuelle dans le cadre de la mise à quatre voies nécessaire pour mettre en place le RER. Cependant, faute de moyens financiers, ce chantier était à l’arrêt et la finition de la gare, ainsi que le parking et l’aménagement de la dalle en béton sur le toit de la gare se faisaient attendre.

Grâce aux moyens importants désormais débloqués, ce chantier, ainsi que la poursuite des travaux de mise à quatre voies sur la ligne 161 vers Ottignies, vont pouvoir reprendre d’ici la fin de l’année.

A la fin des travaux, la dalle de béton accueillera un parc, afin de rendre au quartier son aspect convivial et verduré.

Cette bonne nouvelle vient s’ajouter à une autre annoncée il y a quelques temps : l’ouverture de la gare des Arcades. Ouverte depuis décembre 2016, elle vous permet de bénéficier de la ligne 26 qui va vers Mérode, Bordet, Vilvorde et Malines d’une part et Boondael, Moensberg et Hal d’autre part.

Aussi, dans le cadre du renforcement du RER, l’offre de train à Arcades sera étoffée en soirée à partir de décembre 2017.

L’avenir est à la multiplicité des moyens de déplacement : ces bonnes nouvelles y contribuent sans nulle doute.

David Leisterh

Chef de groupe MR

 

Vous aimerez aussi