#PlanClimatbelge

Avons-nous le droit d’annoncer une bonne nouvelle et de l’entendre…? 
« La Belgique, pionnière de l’éolien offshore »
Sur l’année écoulée, notre Royaume est le troisième pays à avoir mis en service le plus de moulins en mer. Et, en termes de puissance totale installée, la Belgique est nº4 en Europe, juste derrière le Danemark.

Beliris a rénové 44 appartements à Watermael-Boitsfort

Beliris finalise la restauration-rénovation du bâtiment Hector Denis situé Square des Archiducs à Watermael-Boitsfort. Le service fédéral qui promeut le rayonnement de Bruxelles, a investi € 8 millions pour remettre en état ce bijou patrimonial de la cité-jardin du Logis-Floréal. Construit en 1930 et classé en 2001, cet ensemble de logements devait impérativement être modernisé et remis aux normes de sécurité et de confort afin d’accueillir ses nouveaux locataires.

Dans le cadre d’un vaste projet de remise en état des logements gérés par la coopérative Le Logis-Floréal, Beliris, en collaboration avec Jourdain Architectes Associés et l’entreprise Thiran, a complètement rénové les appartements et les communs de ce magnifique ensemble à la couleur des châssis si reconnaissable. Certains appartements sans sanitaires se sont vus dotés d’une salle de bain avec baignoire, lavabo et d’un emplacement pour un lave-linge. Les toilettes ont toutes été séparées des salles de bain. La rénovation a permis l’amélioration du climat intérieur par une ventilation double flux avec récupération de chaleur, un chauffage performant et peu énergivore et l’installation de fenêtres à double vitrage garantissant aux futurs locataires une consommation d’énergie moindre. L’accent a également été mis sur l’acoustique entre voisins grâce à des isolants posés au sol et au plafond, le dédoublement des murs intérieurs entre appartements et des revêtements de sols souples.

Par une ingénieuse restructuration des espaces, les cuisines, chambres et séjours sont agrandis. Au total, le bâtiment offre 44 logements de une à trois chambres. La répartition des appartements a été pensée pour minimiser l’utilisation de l’ascenseur, pour donner une bonne accessibilité aux services de secours et pour garantir plus de luminosité. La plupart des appartements étant traversants, ils profitent de l’exposition privilégiée du bâtiment.Des locaux vélos et de tri sélectif ont été créés au sein du bâtiment. Les sous-sols ont été réorganisés pour ajouter les équipements techniques nécessaires tout en conservant une cave individuelle pour chaque logement. Les locaux communs et les vestiaires du club de rugby ont été conservés et maintiendront leur fonction d’origine.Les façades classées, à l’attrait patrimonial indéniable, ont été isolées par l’intérieur avec des matériaux naturels et durables, de même que la toiture et les plafonds des caves.


Mes ambitions pour Bruxelles

 Mes ambitions pour Bruxelles, en deux mots :
  • Impliquer les femmes
  • Mettre en place des projets novateurs et ambitieux
  • S’inspirer de ce qui existe dans les grandes villes (smartcities : NY, Barcelone, Londres, Paris, Singapour,…)
  • Avoir de l’audace technologique, environnementale et urbaine
  • Devenir une terre promise et pas seulement une terre d’accueil des Institutions européennes
  • Proposer des projets pilotes : zéro-déchets, bitume intelligent (capter l’énergie scolaire, la conserver et la répercuter dans les lampadaires, une école à côté ou sur le bitume lui-même en cas de gel), …
  • Etre la smartcity de l’environnement
  • Créer de l’emploi grâce aux nouvelles technologies durables
  • Allier l’écologie, l’économie et la cohésion sociale
  • Clarifier et lever les obstacles les institutions bruxelloises
  • Mettre un projet en place au-delà d’une mandature politique (au-delà des couleurs politiques)
  • … mon avenir ?

Bruxelles 2030…

Au lendemain des élections communale : « C’est ambitieux mais les opinions changent vite quand elles rattrapent leur époque. »

La Libre – 26/10/2018

On ne peut pas accueillir toute la misère du monde… mais on doit en prendre notre part

Je suis parfois interpellé quant à la crise de l’asile et les actions que compte prendre la Commune et singulièrement le CPAS (que nous gérons).

Ci-joint, un article du Soir d’aujourd’hui qui reprend correctement quelques éléments.

Il faut savoir que le Gouvernement fédéral travaille actuellement à un plan de répartition sur l’ensemble du territoire. De par les actions citées dans l’article, notre volonté est de prendre dès maintenant les devants à Watermael-Boitsfort.

Plusieurs réunions se sont déjà tenues à ce sujet (encore une ce matin).

Outre l’accueil de demandeurs d’asile déjà arrivés en Belgique, notre CPAS entend être un des premiers à probablement s’inscrire dans un programme unique géré par l’ONU qui prévoit d’aller chercher directement des réfugiés en attente dans des camps avant qu’ils entament le terrible parcours migratoire.

En parallèle, nous mettons en place une vraie task force composée, pour chaque réfugié, d’assistants sociaux, d’agents d’insertion socio-professionnelle et de médiateur/gestionnaire de dettes/budget afin d’assurer une intégration correcte, humaine et la plus rapide possible.

A ajouter : Watermael-Boitsfort dispose, au sein de son CPAS, d’une ILA pour MENA, à savoir un centre (au Jagersveld) qui accueille depuis 3 ans 10 jeunes étrangers non accompagnés.

Rocard, un Ministre socialiste français (sic!) disait : « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde. ». On oublie toutefois souvent la deuxième partie de la phrase : « mais on doit en prendre notre part ».

Articlelesoir

Demandeurs d’asile – Réfugiés

Demandeurs d’asile – Réfugiés : à Watermael-Boitsfort, des structures locales sont en place mais vous êtes nombreux à également vouloir apporter un don matériel.

C’est possible, plus d’infos via ce lien.

Le tax-shift et le caractère soi-disant asocial du gouvernement

J’entends régulièrement de nombreuses critiques quant au caractère soi-disant asocial de l’actuel gouvernement fédéral.

Nul n’est parfait et de nombreuses améliorations doivent sûrement encore être apportées mais je me permets, humblement, de revenir sur quelques éléments qui permettent, je l’espère, de contredire une certaine presse :

  • En ce qui concerne les revenus de remplacement (chômage, cpas, pension grapa) : grâce à l’enveloppe bien-être à nouveau à 100% (redescendue à 60% sous Di Rupo) : ils seront tous, cette année, augmentés de 2%…
  • pour les « petites gens » – dont on me parle souvent – ou les bas et moyens revenus : le fameux tax shift est précisément pour eux et a pour ambition de leur donner 100€ en plus par mois…;
  • ce fameux tax shift en question ne peut se financer en un claquement de doigts, vous serez d’accord avec moi là-dessus. Le Gouvernement a donc décidé d’aller chercher des sous auprès de 1/ une diminution de ce qu’il dépense – 2/ les cigarettes, l’alcool et le diesel (je peux vraiment assumer ça…) 3/ le capital (taxe caïman, hausse du précompte de 25 à 27%, taxe sur la spéculation à 6 mois…).
  • 4/ la hausse de la TVA : c’est vrai, ce n’est pas populaire. La mesure s’est révélée beaucoup plus onéreuse que budgétisée il y a deux ans et il a été décidé de la remettre à 21%. A l’époque, il avait été indiqué que ce serait temporaire mais bon… Je concède que ça n’est jamais facile comme décision. Rappelons toutefois que le fait de baisser la TVA sur l’électricité a aussi eu pour conséquence qu’il n’y a pas eu d’indexation des salaires… Et donc c’était 2% d’indexation en moins.
  • en ce qui concerne les intérêts notionnels, souvent critiqués : comme pour tout système il y a, c’est vrai, des abus. En social aussi, hélas. Mais ces fameux intérêts notionnels ont aussi permis de maintenir des milliers d’emploi auprès d’entreprises qui envisageaient de délocaliser au vu de ce que leur coûte un salaire en Belgique comparé aux pays voisins ou plus lointain. Il faudra aller expliquer à ces emplois conservés, à ces familles, que les intérêts notionnels n’ont pas été ‘social’ pour elles.
  • baisse des charges patronales de 33 à 25% : le but n’est pas de faire un cadeau aux grosses multinationales, non. Mais si ça peut leur faire engager plus de personnes, il faudra aussi expliquer à ces nouveaux emplois que c’était une mauvaise idée… Mais le but est surtout d’aider les nombreuses PME qui constituent le tissu économique de notre pays: en allégeant ce qu’elles doivent payer, on fait le pari qu’elles auront plus d’air et créeront ces emplois, véritable vecteurs de bien-être social d’un pays.

Ah oui, encore une chose : dans ce tax-shift, 50 millions sont prévus pour compenser la hausse de la TVA pour les petits revenus… une nouvelle horrible mesure asociale, je sais 😉